Capital-investissement : un placement pour les investisseurs chevronnés

Avant de se lancer dans un placement de capital-investissement, il est conseillé de prendre des précautions. Un investisseur professionnel dispose en général d’une certaine expérience du marché des placements et sait évaluer la part de risques financiers qu’il encourt lorsqu’il décide d’un investissement. Le capital-investissement s’adresse aux investisseurs dynamiques.

Quels sont les risques liés au capital-investissement

Le private equity ou capital-investissement en français tel décrit par Christophe Bejach sur technique-investissement-finance.com/ est une forme de financement qui s’adresse plus particulièrement aux investisseurs chevronnés et dynamiques qui recherchent un placement lucratif mais non dépourvu de risques puisqu’il est soumis aux aléas de la création, de l’expansion ou la transmission d’une société. La prise de risques est plus ou moins élevée et c’est à l’investisseur en capital ou à la société de gestion de fonds d’évaluer la viabilité du projet. L’entreprise en quête de financements fait entrer l’investisseur dans son capital et lui donne en retour une participation aux fruits de ses bénéfices lorsque le placement arrive à échéance au bout de 5, 8 ou 10 ans. La part de risques est plus ou moins élevée et dépend du type de projet et du stade de développement de l’entreprise. Les projets considérés à fort potentiel exigent une prise de risque plus importante pour l’investisseur en capital.

Mode de fonctionnement du capital-investissement

Un entrepreneur ou un dirigeant d’une société peut avoir recours au capital-investissement à différents moments de la vie de son activité : lors de la création,  de l’expansion, d’une ouverture au marché international, d’un investissement dans de nouvelles technologies, d’un élargissement  de patrimoine… Pour renflouer les fonds propres et permettre au dirigeant de développer son projet, il faut rechercher un mode de financement qui permet de se doter des moyens financiers nécessaires pour passer à la vitesse supérieure. L’arrivée d’un investisseur en capital va permettre de renflouer les caisses de l’entreprise et lui permettre de concrétiser son projet de développement.

Les formes de financement

Aujourd’hui le capital-investissement est en plein essor et attire des investisseurs chevronnés et dynamiques. Cette forme de placement promet un fort taux de rendement avec des risques réduits à condition toutefois de vérifier au préalable la viabilité du projet. Placer des fonds dans une opération de capital-investissement peut prendre différentes formes : placement pour renflouer des fonds propres, rachat de titres d’actionnaires qui arrêtent leur activité, souscription d’actions. Entrer dans une opération de capital-financement signifie également entrer au conseil d’administration de l’entreprise et suivre l’évolution des résultats financiers.

—————————————————-

Voir la biographie de Christophe Bejach.