Lyon : destination privilégiée des franciliens

Malgré une récente baisse du prix de l’immobilier ancien au premier semestre, investir ou acheter dans la capitale nécessite un solide budget. Avec un mètre carré actuellement estimé à 8 300 €, les investisseurs franciliens se tournent désormais de plus en plus vers les villes de province.

Quelles villes ont la cote en immobilier ?

Si le marché parisien est aujourd’hui élitiste, il n’en va pas de même pour de nombreuses villes de province dont le dynamisme et le nombre d’offres à prix plus abordables sont de vraies opportunités pour la clientèle francilienne. Au côté de Lyon, Bordeaux et Toulouse, les villes de Nantes, Toulon, Lille ou encore Strasbourgsont de plus en plus demandées grâce à leur dynamisme, la qualité de vie qu’elles proposent ou encore leur l’accessibilité.  Gare TGV, aéroports et service autoroutier à proximité font encore aujourd’hui partie des arguments de vente recherchés par la clientèle francilienne et particulièrement par les jeunes actifs.

Lyon : dynamique et attractive

Déjà en 2010, un sondage réalisé par le Salon Provemploi marquait l’intérêt francilien pour la capitale des Gaules. A 50,7%, les personnes interrogées trouvaient à Lyon une image attractive, mettant notamment en avant également à 27 % l’accès à la culture et aux loisirs, à 19% la qualité des soins et 17% l’accueil des enfants.

Aujourd’hui cette attractivité semble s’étendre jusqu’au département du Rhône, la clientèle francilienne appréciant la proximité de la campagne et du confort urbain. 16% des acheteurs dans le Rhône viennent désormais d’un autre département, dont un peu plus de 2% de Paris et sa région.

Si ces achats ne touchent pour l’instant pas le marché des résidences secondaires, le marché des appartements dans le neuf et l’ancien y trouve quant à lui son compte, notamment lors d’investissements locatifs. D’autre part le faible taux de chômage à Lyon, associé à une large diversité en terme d’emploi, séduisent progressivement cadres et jeunes actifs. Souvent jeunes parents, ceux-ci sont intéressés par le meilleur rapport prix/surface de l’immobilier intra-muros.